Articles

Les différentes pages de ce site



dernières nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Claude   
Jeudi, 06 Décembre 2012 15:27

DERNIERES  NOUVELLES

 

depuis 2013 (mise à jour en juillet 2014)


1 - L'activité de l'association n'a pas faibli :

- 4 voyages à Soro concernant 9 adhérents.

- un programme d'aide centré sur les écoles et la cantine scolaire (570 écoliers nourris), grâce à notre principal sponsor "Story Plus", devenu "Jean et Ethel Chalopin Faoundation".

- "forcing" constant auprès des autorités locales pour que l'infirmerie récemment réhabilitée s'intègre pleinement dans la nouvelle structure sanitaire de l'agqlomération Gassan-Soro.

- nouveaux projets pour l'école B : 4e classe et forage d'un puits.

- volonté de conserver, voire d'accroître, par tous les moyens nos capacités actuelles de financement, d'où l'obligation d'envisager des opérations de recherche de fonds toujours nouvelles.


2 - Après 30 ans d'efforts pour aider Soro à satisfaire ses besoins vitaux (eau, alimentation, école, santé), l'association de St Michel réfléchit aux moyens d'accompagner Soro sur la voie de l'autonomie, en commençant par l'accès à l'auto-suffisance alimentaire. Cette nouvelle orientation de notre aide, aussi ambitieuse que nécessaire, ne peut que reposer sur l'augmentation du rendement et de la productivité agricoles, donc l'implication des agriculteurs.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 


Mise à jour le Mardi, 05 Août 2014 20:07
 
Soro : Sous développement et pénurie PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 09 Janvier 2011 08:09

 

SORO : SOUS-DEVELOPPEMENT ET PENURIE

 

Le Burkina Faso, enclavé dans l'Afrique de l'Ouest fait partie des pays les moins avancés (PMA) de la planète et la moitié de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté, Soro ne fait pas exception.

 

Un système économique vivrier et archaïque pénalisé par des conditions

naturelles tyranniques


Soro ne peut compter que sur son agriculture, une agriculture hyper-extensive : céréales (mil surtout), pois, haricots, arachide... qui a le paradoxe d'employer toute la population sans parvenir à la nourrir car les conditions de cette monoactivité sont autant de handicaps :


Tyrannie de l'eau tout d'abord qui sévit sur toute la zone sahélienne:  une longue saison sèche (octobre à mai) et une courte saison humide (voir photos), l'hivernage (juin à septembre), seule utile pour l'agriculture à condition que les précipitations soient suffisantes et régulières ce qui est de moins en moins le cas.

 


Stérilité générale des sols cuirassés (latérite) et incultes,sableux et lessivés. Quand elle existe, la couche de terre arable est mince et fragile.

 


 

Greniers en saison pluvieuse

 

 



La pauvreté comme réalité et pour tout horizon


- Rares sont les activités pouvant relayer l'agriculture vivrière insuffisante.


- La population vit donc dans le plus grand dénuement et fait face avec courage aux fléaux du sous développement : difficultés d'accès à l'eau, aux soins et à l'école, malnutrition et famine...


- Seule échappatoire, devenue difficile aujourd'hui l'émigration pour travailler dans les pays voisins, surtout dans les plantations de Côte d'Ivoire.


- Pour un jeune de Soro essayer de survivre dans son village n'est pas une perspective réjouissante, mais elle est moins risquée que l'exode en ville ou l'émigration. Tel est le conseil de l'association de jumelage de St-Michel qui oriente son aide à Soro dans ce sens :

humaniser les conditions de vie dans le village.


Mise à jour le Vendredi, 21 Décembre 2012 08:37
 
Association Jumelage Soro - St Michel sur Rhône PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 08 Janvier 2011 18:09

 

L'ASSOCIATION DE JUMELAGE

 

ses coordonnées :


Association de Jumelage Soro (Burkina Faso) Saint-Michel-sur-Rhône (Loire)

Association loi 1901 reconnue d'intérêt général

Madame Simone Luzy présidente

siège : Mairie de Saint-Michel-sur-Rhône 42410

 

 

 

Il était une fois (au début des années 1980)...


deux villages


SORO  (Burkina Faso)


carte

St-MICHEL-SUR-RHÔNE (42)


Bourg rural (2000 habitants en 2012) au nord-ouest du pays (province de Nayala), en pleine zone sahélienne et à 230 km de la capitale Ouagadougou, Soro jouxte un village plus important, Gassan (6500 habitants en 2012) carrefour des pistes Dedougou - Ouahigouya et Koudougou - Mali. Petit village (765 habitants en 2012) au sud de Vienne, sur la rive droite du Rhône,  au pied du Mont Pilat et au milieu des vignes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Origine du jumelage : 32 ans déjà

 

Au début des années 1980 le Burkina Faso s'appelle encore la Haute-Volta et personne n'aurait imaginé que ces deux villages distants de 4000 km uniraient leur destin. Cet improbable rapprochement est dû au hasard d'une banale rencontre en 1982, à Ouagadougou, d'un jeune adolescent conversant avec un touriste de passage et lui demandant s'il est possible de trouver en France une aide pour la construction d'une école dans son village, Soro. Le jeune homme s'appelle Hadou Banhoro. Il est aujourd'hui avocat. Le touriste, enseignant au lycée Gustave Eiffel de Brignais en rapporte l'anecdote à une collègue Simone Luzy domiciliée à St-Michel-sur-Rhône. Cette dernière décide avec un ami, également de St-Michel, Paul Blache, de relever le défi. Ce sont là les deux fondateurs et encore dirigeants de l'association de jumelage Soro - St-Michel-sur- Rhône créée le 1er juillet 1982, et les premiers à faire le voyage de Soro. Le jumelage prenait ainsi naissance en même temps que l'association de jumelage de Soro, homologue de celle de St-Michel-sur-Rhône. A Soro, les progrès du jumelage sont à mettre au crédit de François DRABO et Marcel SANGUISSO aujourd'hui disparus, ou, encore de Lazare YEYE, toujours responsable au sein de l'association des parents d'élèves, sans oublier l'ami fidèle et omniprésent Anatole YEYE.

photo nouvelle équipe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo nouvelle équipe 2011

Mise à jour le Jeudi, 09 Octobre 2014 18:39
 
Bilan de 30 ans d'aide à Soro PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 28 Décembre 2010 14:16

 

 

BILAN DE 30 ANS D'AIDE A SORO



1 - L'ECOLE PRIORITAIRE

 

- Miser sur l'avenir

L'association est née en 1982 d'un besoin d'école. Ses efforts dans ce domaine sont restés prioritaires : répondre aux besoins de scolarisation à Soro et miser sur l'avenir en offrant aux enfants une instruction de base.



- Construction et équipement de 9 classes en 30 ans

Des besoins sans cesse grandissants (575 élèves) dans 2 groupes scolaires autonomes équipés d'une "cuisine",

d'un magasin et d'un bloc sanitaire :

- le groupe A (6 classes, une par niveau) construit de 1983 à 1998.

- le groupe B (3 classes) construit de 2006 à 2012.




- Un atout majeur : la cantine scolaire

Elle offre à tous les écoliers le repas de midi grâce à la générosité de la fondation StoryPlus.

D'où 3 effets bénéfiques :

- essor de la scolarisation

- satisfaction alimentaire et égalité

- meilleur travail scolaire ( près de 100% de réussite au CEP).




- L'école au centre de l'aide :

- "Amélioration annuelle des conditions scolaires" : fourniture de matériel scolaire et de livres, équipement des 2 cantines en cuiseurs à économie de bois, achat d'une armoire par classe, partenariat et échanges avec l'école primaire de St-Michel-sur-Rhône.


 


2 - L'AIDE A LA SATISFACTION DES BESOINS VITAUX


- L'accès à l'eau potable :

essentiel, mais difficile car l'eau potable à Soro provient de la nappe phréatique à 25/30 mètres de profondeur.

L'association de St-Michel a toujours fait le maximum selon ses moyens pour en faciliter l'accès :


- 1988 : aide à l'entrée (par paiement des cotisations des familles nécessiteuses) dans le programme d'équipement des 4 grands puits du village en pompes mécaniques (Volanta), grâce à un financement KWF, "coopération financière allemande". 


- prise en compte des problèmes de maintenance de ces pompes face à la carence de la société installatrice et à la disparition des moyens prévus à ces effets.


- 2006 : financement de la formation et de l'outillage de 2 mécaniciens du village pour assurer l'entretien et la réparation des pompes.


Dépannage des pompes par le mécanicien local et l'eau coule à nouveau.


- 2009 : là aussi, participation (par paiement des cotisations à la charge des familles nécessiteuses) à la mise en place du futur réseau de distribution à partir d'un nouveau forage avec château d'eau et pompe solaire.



- L'aide alimentaire :

- une pénurie récurrente. L'irrégularité croissante des précipitations d'hivernage se traduit par l'insuffisance des récoltes et de graves problèmes de soudure, (période entre l'épuisement des céréales stockées dans les greniers et la nouvelle récolte), particulièrement en 2004 2006,2007, 2008, 2011, surtout pour les familles disposant de peu de terres ou de peu de bras.


- Le grenier communautaire, créé en 2000 et géré par les villageois, fonctionne comme une banque de céréales qui sont stockées après les récoltes ( prix bas) grâce au financement de St-Michel, et revendues à prix coûtant ou même données aux familles nécessiteuses au moment de la soudure (prix élevés). De l'aveu même des villageois, le grenier "a sauvé Soro de la famine".

 

- La santé :

 

- Situation ancienne : l'association de St Michel veille à la maintenance minimale de l'ancienne "infirmerie" qui traite les problèmes de santé "ordinaires" et soutient également un service annexe de "récupération" d'enfants en bas-âge dénutris (une trentaine).


- Nouveau défi : suite à la fermeture en décembre 2005 de cet établissement : réhabiliter le bâtiment (devis de 15 000€) pour qu'il devienne, conformément à la politique sanitaire nationale, un centre de prévention et d'éducation sanitaire.


- Pari tenu :

2010-2012 : l'association collecte les fonds.

Février 2012 : l'association lance le chantier et en assume le contrôle en mai-juin.


- Pari gagné :

Novembre 2012 : fin des travaux.


- Une réussite à confirmer:

L'infirmerie réhabilitée est opérationnelle et accueille vaccinations, surveillance de la grossesse des femmes du village et de la croissance des jeunes enfants. Ces activités ne sont que les prémices du rôle qu'elle jouera après raccordement au réseau électrique, et intégration dans la nouvelle structure sanitaire l'unissant au futur centre médical de Gassan. La population de Soro est très satisfaite et très reconnaissante à l'égard de l'association de St Michel d'avoir permis cette transformation des services de santé locaux.

Le bâtiment avant travaux                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Après les travaux

 

Vaccination des bébés devant l'infirmerie en 2013

 

 

3 - LE SOUTIEN A D'AUTRES PROJETS

 

- Les projets des femmes :


- Cours d'alphabétisation en langue local (dioula).


- Fabrication artisanale de savon de karité.


- Construction et mise en route d'une plate-forme multifonctionnelle en 2010 pour mécaniser des opérations jusque là manuelles (moulins) ou créer des activités nécessitant de l'énergie.



Plateforme multifonctionnelle : moulin à mil et karité, soudure, production d'électricité permettant l'éclairage du bâtiment.

 

- Projet d'élevage :


- 6 éleveurs financés par St-Michel "montent" un petit élevage censé rapporter un revenu, au bout de 2 ans, qui servira à financer 6 nouveaux éleveurs...


Au total, en 30 ans, l'association de jumelage de St-Michel a investi environ 130 000€ à Soro dans des actions de lutte contre les effets du sous-développement et la mise en valeur par l'école du potentiel de la jeunesse.


30 ans après, évaluer exactement l'impact de cette aide est impossible, mais l'examen de la vie quotidienne à Soro apporte des éléments de réponse :

- le spectacle des écoles fourmillant d'élèves en est le premier, évidemment positif,

- le deuxième s'impose à l'observation de nombreuses scènes villageoises qui montrent que

les réalisations, même modestes, fruits de l'action de Saint-Michel, sont, pour la

population, d'un usage quotidien et d'un intérêt vital, comme en témoignent, par

exemple les files d'attente à la fontaine, devant le "grenier", le moulin à mil et bientôt

l'infirmerie...

Rien de révolutionnaire (sauf peut-être la scolarisation massive), simplement, et c'est l'objectif du jumelage, de quoi adoucir la rudesse d'une vie marquée par le sous-développement.

Toute pause est interdite. Ce "mieux" pour les habitants de Soro est fragile et demande de ne pas relâcher l'effort.


 

- Perspectives :


- Consolider et améliorer les acquis, être prêts pour l'aide d'urgence, c'est ce  qui constitue l'essentiel des 30 années de jumelage.

- Sans jamais oublier de favoriser l'accès à l'autonomie, base du développement :

- en essayant par tous les moyens de parvenir à l'autosuffisance alimentaire du village.

- en collaborant avec les interlocuteurs locaux (pouvoirs publics, Adis, Cvd...) dans leur recherche

d'un mode de développement.

- en s'intégrant dans toute action ou projet visant le progrès (irrigation, reboisement, artisanat,   

amélioration des techniques de culture grâce à SOS Sahel par exemple...).

Ce qui n'est pas sans nécessiter pour l'Association de Jumelage une somme d'énergies et de moyens toujours croissante.

 


Mise à jour le Mardi, 29 Juillet 2014 20:36
 
Fonctionnement du jumelage PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 27 Décembre 2010 14:33

LE BON FONCTIONNEMENT = LA FORCE DU JUMELAGE

 


1 - PRINCIPES


- Qu'est-ce que le jumelage ?

- Deux associations (de jumelage) en parallèle, une à St-Michel-su-Rhône, l'autre à Soro, partenaires et unies par un contrat moral incontournable établi au fil des ans pour un objectif commun :


l'aide à Soro.


- Respect, égalité, équité

- Respect des habitants de Soro, de leur mode de vie, de leurs croyances...

- Egalité entre les deux associations...

- Equité de la coopération.

Tels sont les principes fondateurs du jumelage excluant tout paternalisme et reposant sur

l'application de règles simples :

- Toujours orienter les aides vers la collectivité.

- Ne rien imposer qui n'ait été souhaité par les intéressés.

- S'accommoder des réalités rencontrées, ne rien rejeter d'emblée, créer des dynamiques.

- Etre modestes dans les objectifs et patients dans l'attente des résultats.

- De l'expression d'un besoin à sa satisfaction : une longue concertation

Une idée qui a germé à Soro fera plusieurs fois la navette entre Soro et St-Michel, avant de devenir PROJET de Soro et de St-Michel, financé par l'association de jumelage. Une fois les décisions prises, elles sont mises en oeuvre.

- La nécessaire transparence

- Petite ONG aux moyens limités, l'association de jumelage de St-Michel n'a pas de budget de fonctionnement : tout euro récolté doit être investi dans l'aide à Soro.

- Conséquences : les voyageurs en mission à Soro en assument tous les frais et, de la même manière, les sommes d'argent envoyées à Soro doivent se retrouver intégralement dans les investissements. D'où les contrôles scrupuleux de la comptabilité lors de chaque voyage.

- La fraternité en prime

L'incontestable réussite humaine de ce partenariat attestée par sa longévité (30 ans en 2012) tient aussi aux qualités des habitants de Soro : dynamisme, sérieux, sens des responsabilités et de la solidarité... le tout assorti de beaucoup de gentillesse, de générosité et de volonté d'intégrer les " gens de St-Michel" dans leur communauté (ex : don de terrain, construction de la "maison de l'amitié"). Cette volonté de fraternité fait de nos hôtes africains bien plus que de simples partenaires. Rien d'étonnant alors que le jumelage ait atteint sans encombre et dans la sérénité l'âge de la maturité.


Maison de l'amitié

 

2 - A SAINT-MICHEL-SUR-RHONE


"Une équipe soudée et volontaire"

Etant donné sa taille, l'association de jumelage de St-Michel doit mobiliser en permanence une bonne partie de ses adhérents. A sa tête Simone LUZY, présidente à plein temps, fondatrice de l'association maintient le cap depuis 1982. Elle peut compter sur une équipe soudée et volontaire, heureuse de se retrouver en réunion (une dizaine par an), ou pour des opérations de collecte de fonds.

Des moyens par tous les moyens

- Manifestations habituelles : "safari-truites", brocante, marche, vente de produits de l'artisanat burkinabé, etc...

 

 

- Subventions des partenaires institutionnels (Mairie de St-Michel, Conseil Général de la Loire).

- Dons divers et financements exceptionnels et spécifiques (ex. subvention Mérieux pour la réhabilitation de l'infirmerie de Soro).

- Spectacles de soutien...etc.

et surtout : aide conséquente et fidélité de notre sponsor StoryPlus , favorable au développement de la lecture et donc à celui de la scolarisation.


La fondation StoryPlus est une organisation à but non lucratif qui a été créée avec la conviction profonde que savoir lire, et plus encore, savoir bien lire est la base de la réussite économique et sociale, aussi bien sur le plan individuel que collectif et que tous les enfants du monde doivent avoir accès à une éducation et pouvoir apprendre à lire et écrire.


3 - EVOLUTION


- 1982 - 2002 : lent enracinement du jumelage


Association de St-Michel encore embryonnaire et qui peut se résumer au rôle des pionniers  (Simone LUZY et Paul BLACHE) seuls à faire le voyage à Soro.


Contraste entre la modestie des moyens engagés et la richesse des liens indéfectibles tissés entre les deux associations.


Une aide ciblée sur les besoins les plus urgents de la population de Soro : pénurie alimentaire, accès à l'eau potable, scolarisation...


- Depuis 2002 : montée en puissance du jumelage

 


Des forces nouvelles : à St-Michel des adhérents supplémentaires et des moyens en hausse, notamment grâce à StoryPlus (2003), à Soro arrivée de jeunes à des postes de responsabilité au sein de l'association.


Une plus grande présence "sur le terrain" : au cours des 6 dernières années, 17 voyages concernant une vingtaine d'adhérents pour des séjours de 15 jours à 2 mois.


Un programme d'aide de plus en plus complet tout en restant limité par les capacités financières de l'association de St-Michel.

 

voyage avec les véhicules africains                                                voyage France - Burkina Faso par la route

Mise à jour le Mercredi, 19 Décembre 2012 22:29
 
Plus d'articles...
« DébutPrécédent12SuivantFin »

Page 1 sur 2